La lectrice, un haiku doré

La lectrice
elle se demande
elle fronce son visage fronce
le blanc titane tout autour
lui aussi fronce
faire une barricade

d’abord on n’y perçoit pas de phrases
mais de grandes planches
presque une estrade

de là elle peut déclamer
en silence défricher
dessiner entre les lignes

apposer des mots
en recouvrir d’autres
de son pinceau
tirer le rideau
jeter l’eau du bain
ouvrir un coin de
ciel bleu et
mettre un point

(c) Kerry James Marshall
(c) Kerry James Marshall

dans la pureté elle trace de
grandes lettres
elle est la star de ses pages
ces journées sont
ses couvertures
qu’elle tire à soi

alors elle
elle découpe les magazines
dans les jaquettes les romans à deux sous
elle fait des corsages
qu’elle portera dans l’épisode 4
maquille les ongles des poignées de porte
et par dessus tout
fait un discours sur les événements d’Omaha

un slogan
passionnants entrefilets petites annonces
et faits divers

une orange sera le fond  gros rouge
vert brindille  feu fondant  œufs follets
un haïku en quelque sorte
poire belle Hélène et pêche melba

aafc5c89d9d6515b77969e5272753983

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s