un livre n’est pas fini

Une lecture n’est jamais finie, le livre jamais refermé les pages continuent béantes à réclamer un peu d’attention, c’est une source qui n’en finit pas de couler.

Certaines lectures, la poésie, des pages de réflexion qui réclament sans cesse l’attention, on les lit paresseux on croit les entendre mais c’est nous même que nous entendons, il faudrait faire silence et tenter de percevoir ce bruit inhabituel, cet espace béant qui s’ouvre, le thorax déchiré par le mot se rendre compte que quelque chose siffle doucement mais essentiel, c’est pour cela que nous lisons,  les abandonner là à quelque point que ce soit, un abandon ; le style n’est jamais poli, toujours une marque une égratignure qui interroge, certes la lecture se poursuit silencieusement dans l’esprit mais retourner au texte parce que la rencontre n’est pas close, déterminée, ni définitive, ou elle peut l’être.

Mais pour le présent la lecture s’étale s’étend questionne, a un gout d’inachevé, quelque chose se faufile, tente de se faire jour et s’éclairer d’un inattendu, assez de bavardage le silence du mot n’appelle pas le débat, le langage simplement contient tant en lui même qu’il déclenche une soif et que nous sommes au bord du vide. Tu n’as fini le livre, tu ne le finiras jamais, toujours tu penseras y retourner pour rechercher ce que tu y as laissé, comme un peintre sans arrêt sur le motif tu écouteras les mots, lassé mais attentif au silence, à ce que nait en toi quand tu lis, tu n’en auras jamais finis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s