soleil de la conscience

notes sur soleil de la conscience , édouard glissant

extrait de soleil de la conscience ( Edouard Glissant )

« les hautes falaises que toujours tu portes en toi, ouvre-les pour une parole,
ouvres une aube dans le roc.
Et toutes ces années qui ont visage de fureur, les mots d’hier s’y entassent !

… alors je pousse des îles contre le mur, j’isole un pan de silence et le déclenche .
Puis je ramasse la terre qui est tombée, la terre d’expérience, mot à mot , pendant l’effort… Tout le passé dans la goutte de pluie presse et bouscule le jour qui vient …

…Ce que je voudrais établir d’abord, c’est la quasi-nécessité d’un chaos d’écriture dans le temps où l’être est tout chaos ;
c’est à dire, comment l’expression suit la même épure que l’individu.

…. Cette synthèse peut elle réussir une unité ? pourra t’on observer sur le vif le travail de l’être se suscitant lui-même, et naissant de sa propre volonté (argile qui s’alloue sans démiurge son souffle)….

Il est un temps d’ouverture chaotique, de pressentiment anarchique de l’histoire, de mâchage furieux de mots, de saisie vertigineuse des clartés qui , cependant qu’on nait à soi, vous balancent au bel avant du monde.

… mais que c’est la mesure qui est liberté,

… ainsi la connaissance est de matière libérée qui se retourne sur soi, s’examine et s’ordonne- …

qu’est ce, sinon batir ? se construire et s’éprouver ?

…Te voici dans une journée de travail comme un laboureur, guettant sous le soc les lèvres de la terre –

… Souvenir, votre travail n’est pas fécond, vous n’avez que l’étoffe, votre vérité ne fonde que sur la tristesse ; ailleurs, je cueille la joie et une aube .
De l’élucidation du chaos à l’illustration de la mesure, il y a longue la distance que créent d’abord la lente approche du savoir et ensuite le besognement sourd de la souffrance.

… cette ardeur est tellement secrète, intime, tellement conue. Elle allume un verger, fruits incendiés de la hargne ou de la douceur, tour à tour : tel nait le poème. L’île est une écharde dans une foudre , que l’arbre partout mène en lui.

… vérité nocturne, toute la force diffuse du monde ne peut rien à l’Expression, si tu n’as pas nagé de cette rive à cette autre, puis enrichi ton silence sur la nouvelle grève.
Et la force diffuse chacun peut la fixer, mais il faut que ce soit à partir d’une générosité de tous.

(édouard Glissant : soleil de la conscience)

….

l’idée de l’identité comme racine unique donne la mesure au nom de laquelle ces communautés furent asservies par d’autres, et au nom de laquelle nombre d’entre elles menèrent leur lutte de libération.
Mais à la racine unique, qui tue alentour, n’oserons nous pas proposer par élargissement la racine en rhizome qui ouvre relation ? elle n’est pas déracinée : mais elle n’usurpe pas alentour.
A l’être qui se pose, montrons l’étant qui s’appose.

…Cultures ataviques, parce qu’elles s’autorisaient d’une genèse, d’une création du monde, dont elles avaient eu l’inspiration et avaient su faire un mythe, foyer de leur existence collective…la filiation et la légitimité sont les deux mamelles de cette sorte de droit divin de propriété…

… que m’importe la filiation, ce sont mes enfants que je veux.

…Ou plutôt partez de l’ailleurs et remontez ici, où s’ouvrent votre maison et votre source.

( édouard Glissant : traité du tout-monde)

….un « retour au source  » ; comme on tire sur une tige pour en éprouver la résistance des racines. »

est parut récemment (2006) esthétique I d’Edouard Glissant , je l’ai feuilleté mais ne l’ai pas encore acheté , on ne peut pas tout acheter ni lire , on y retrouve les grands thèmes , mais l’éclairage celui de l’esthétique est alléchant , le grand philosophe poète réussit il donner une nouvelle impulsion à sa pensée ou n’est ce que la continuité , je ne sais …

comme disait umberto Eco on ne poursuit toute sa vie qu’une seule idée ou pensée qui s’épanouit et prend des dimenssions et éclairages multiples mais il ne s’agit au fond que d’une seule et même chose qui forge l’homme dans sa particularité de vie unique et si multiple .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s