La paroi

PAROI de GUILLEVIC

Le meilleur de Guillevic, poète philoophe sur le sujet des questions et des réponses

A la vérité il en est question
il en est toujours question
il n’est même question que de cela.

Mais c’est une question sans réponse
comme la paroi.

Il y a la paroi
et la question
tout au long de la paroi:

des parallèles.

Paroi qui n’est peut être faite
que de l’absence
de réponse aux questions

alors, entrer
dans une absence?

On peut se dire
que mieux vaut ne pas trop penser
qu’à la fin la paroi
t’amènera à quelque chose
d’inattendu, d’inespéré,

Dans le dedans , bien sûr
inimaginable:

Car tout est là.

Il faut peut être
essayer autre chose:

Essayer
d’être la question
qui s’accepte indemne de réponse.

Essayer
de donner à la question même
l’accueil qui serait fait à la réponse.

Essayer
de transférer de ce coté de la paroi,
dans le coté du questionnement,

la masse qui est de l’autre coté

Essayer d’être tant qu’il faudra
question qui déambule.

Je nous connais assez:
On n’acceptera pas.

Oui, cogner, se cogner
impondérable, à toi

mais quand même avancer,
transgresser, franchir,

Aller plus loin,
ailleurs toujours.

Et quand même,
c’est toujours ton tour.

( guillevic , paroi, poésie gall.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s