écrits de peintre

mots de l’oeil ?

je trouve que les peintres ont souvent un regard qui ,s’ils écrivent , donne une poésie particulière ,
c’est le trajet de l’oeil à la main , via la pensée qui en fait cette chose si spéciale ,
un recueil d’Henri Michaux (à distance) semble comme des tableaux en mouvement , proches des premiers Zao Wou Ki . Juste retour des choses car michaux à écrit des très beaux poèmes sur des toiles de Zao wou ki
l’espace vibrant du mot, la peinture comme une intention de dire , connivence naturelle , tout cela est bien mystérieux!

à écouvrir la poésie en catalan, l’oreille pour moi se fait oeil comme celles, traduites, des poésies du peintre Rafols Casamada :

limites

la ligne de partage

entre lumière et ombre

cascade inconnue du hasard

lumière du geste et du mot

près de frontières invisibles

jeu

d’espace ou le désir et le doute

se superposent

lueurs nocturnes

dans des miroirs brumeux

(extr. angle de lumière , R C )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s