dire l’entrevu

poésie de peintre : Pierre Tal Coat , traverse d’un plateau , extr.

Traverse d’un plateau

Terre source au matin
terre sonore du midi ou tout s’écrase
terre de la fin du jour où tout s’exhume
partage d’ombre et de lumière
rebond de présences jaillissantes

l’espace et la lumière sont un

ainsi tout flotte et dérive lentement
et la lumière et l’ombre
et toute chose
en cette lumière et cette ombre

telle une voile gonflée
le ciel traverse
et déborde tout
mais rien n’est écrasé
tout est suspendu
et les lointains sont proches

homme pareil à son ombre
qui va au bout des champs
et comme porté sur l’eau et dans le ciel
échelle mouvante dressée sur l’arrête de la courbure.

( pierre tal coat , éd.maeght , l’éphémère 5 )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s