béatrice Machet


comment ai je pu blogguer jusqu’ici sans citer Béatrice Machet qui est pour moi une poète incontournable ,

allons …

Ainsi
courbes brèves ou longues accompagnées de chants
toutes les visions du monde se prendraient par la main
iraient vers le vide cosmique
désintéressé de tout sentiment

Que le précaire se consume

Que l’éphémère arrive

Que l’assise glisse

Que le fondement soit troué par la conscience du renouveau

Que ce qui cause la rupture
pérennise l’aventure du vivant

Entre coïncidence et retard
vivre suit le fil dans les dédales du
chaos permanent….

…..Dis moi si le corps s’efface
qu’en est il du temps
ou de l’espace

Voile lumineux
le ciel à l’aube
et l’amour et le doute
prêts à fondre
en piqué pour saisir

la limpidité du monde

puis

S’évanouir plénitude

Muer

Un bombardement
un rayonnement
l’activité ondulatoire des éléments
son tendre réseau dans l’intimité souple…

….Un éclat au granit

La force du quotidien
frotte
chauffe l’épiderme

La brûlure nous dépèce
façon de résonnance

Façon d’offrir à la continuité
la chaleur de la nudité

… aller ensemble dans le langage et dans l’aimer…

( extr. muer , Béatrice Machet , édition de l’amourier )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s